La création d’une application : Accès exclusif aux coulisses !

Je viens de réaliser l’autre jour que je vous parle tout le temps d’applications, mais je ne parle jamais de la façon dont elles sont réellement faites. Et c’est un énorme oubli de ma part, parce que je les fais . Concevoir des applications est l’une des principales choses que nous faisons dans notre studio ! Pourquoi ne vous ai-je pas fait venir au bureau pour vous faire visiter ?

Maîtrisez votre iPhone en une minute par jour :

Inscrivez-vous à la newsletter « Tip of the Day » de iphonologie et nous vous enverrons chaque jour un conseil pour gagner du temps et tirer le meilleur parti de votre iPhone ou iPad.

J’aime toujours avoir un bon aperçu des coulisses, pas vous ?

Les applications apparaissent sur l’appareil dans la paume de votre main comme par magie, mais il y a tellement de choses qui entrent en jeu dans leur planification, leur conception et leur codage !

Cela commence avec quelqu’un qui a une idée. Peut-être qu’une entreprise décide de développer une application et qu’elle engage un développeur pour lui proposer des concepts, ou peut-être que c’est juste une personne ordinaire avec un concept de génie. Quelle que soit la façon dont cela commence, la première chose qui se produit après la naissance d’une idée est beaucoup de recherche.

La phase de « réflexion »

Cette application est-elle une bonne idée ? Existe-t-elle déjà ? A-t-elle le potentiel de générer suffisamment d’argent pour justifier sa création ? Ce sont toutes des questions que les gens doivent se poser lorsqu’ils envisagent de développer une application. Si une application est conçue pour une entreprise, il y a tout un tas de questions stratégiques à aborder dans cette phase.

Si la recherche donne des réponses favorables, il est temps de trouver un concepteur et d’entamer le processus. Il existe de nombreuses personnes qui développent des applications, aussi toute personne ayant une idée d’application doit-elle agir avec sagesse et s’assurer que les concepteurs et les développeurs qu’elle choisit sont suffisamment talentueux et expérimentés pour faire le travail.

La prochaine phase du processus consiste à établir un organigramme.

Flowmaps

C’est ici que commencent les grandes créations. Du plus simple au plus complexe, chaque application doit avoir une structure de navigation logique, et le flowmap est la première ligne de protection contre une expérience utilisateur confuse et alambiquée.

Fil de fer

Une fois que le schéma de flux est finalisé, il est temps de passer à l’informatique. Ces derniers représentent la mise en page et la manière dont les éléments de l’interface et la navigation fonctionnent ensemble. Ils sont assez simples et ennuyeux à regarder, car leur but premier est de montrer ce que fait un écran au lieu de ce à quoi il ressemble.

Une fois que les grilles sont triées, la partie amusante peut commencer !

Design

C’est là que l’application commence à prendre vie ! Il se passe tellement de choses dans cette phase que je ne peux même pas tout vous raconter. Je ne veux pas vous faire exploser la tête, iphonologie-ers ! Il suffit de dire que chaque petit détail est pris en compte. De la taille et de l’espacement des boutons aux animations, en passant par les indicateurs de chargement et les pixels par pouce, les concepteurs travaillent dur pour s’assurer que tout est bien réglé avant que l’application n’entre dans la phase de codage.

Codage

C’est là que le design devient quelque chose d’utilisable et de tangible. Bien qu’il puisse sembler que le développeur code simplement ce que le concepteur a imaginé, ce n’est pas nécessairement vrai. Les concepteurs et les développeurs forment une équipe, et parfois des négociations entre les deux sont nécessaires pour une bonne mise en œuvre. Une fois le code codé, on n’a pas encore fini !

Test

La phase suivante est celle des essais. De nombreuses personnes sont souvent impliquées dans cette phase et il y aura forcément quelques pépins ici et là. Il est bon de les trouver tous et de les résoudre avant que l’application ne soit mise à la disposition du public, afin que des gens comme vous et moi n’aillent pas sur la vie de l’iPhone (ou sur l’app store, ou ailleurs) et ne donnent pas un avis négatif sur l’application.

Marketing !

L’application est enfin terminée et il est temps de faire un peu de marketing ! Il s’agit d’une toute autre chose et elle implique souvent un groupe de personnes totalement différent. Il va sans dire que vous pouvez soumettre votre application à l’app store, mais si personne ne sait qu’elle existe, personne ne l’achètera. Il faut donc que le marketing se fasse.

Il s’agit clairement d’un aperçu assez large du processus de développement des applications. Entre et pendant ces phases, il y a une tonne de réunions d’équipe et de délais internes. Et je ne vais pas vous mentir, vous les utilisateurs de l’iPhone. Parfois, il y a des larmes. Parfois, on peut trouver des gens à leur bureau en train de battre Red Bull à minuit, mais à la fin, tout se met en place pour faire quelque chose de cool et d’utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *