Un autre changement de processeur ? Apple utilisera la même puce pour iOS et MacBook Air ?

Apple a déjà changé de processeur. Apple a fait passer les Macs de la série originale de processeurs Motorola 68000 (Central Processing Unit) à la puce PowerPC RISC (Reduced Instruction Set Computing) développée par IBM et Motorola, puis à la famille Intel x86 rendue populaire par les PC Windows. Mais cela n'a pas été sans controverse, et ils avaient des raisons impérieuses de le faire, telles que la performance et la disponibilité. Comme par enchaînement, une autre rumeur veut qu'Apple le fasse à nouveau, cette fois avec la puce ARM utilisée dans sa gamme de produits iOS. Apparemment, selon Apple Insider , Apple teste un appareil de type MacBook Air équipé d'une puce ARM.

Maîtrisez votre iPhone en une minute par jour :

Inscrivez-vous à la newsletter "Tip of the Day" de iphonologie et nous vous enverrons chaque jour un conseil pour gagner du temps et tirer le meilleur parti de votre iPhone ou iPad.

Il y a quelques raisons de rendre cela plausible. Un seul jeu de puces pourrait être plus facile à développer. Si iOS et Mac OS doivent un jour fusionner (ou si Mac OS est progressivement abandonné), une plate-forme matérielle universelle serait utile. Les puces ARM sont plus respectueuses des batteries, et maintenant qu'elles supportent le traitement 64 bits, elles peuvent faire la plupart de ce que font les puces Intel, mais peut-être pas autant en termes de graphisme.

D'autre part, se détourner d'Intel pourrait causer des problèmes. Les Macs peuvent exécuter Windows en natif, via Boot Camp, ou en tant que machine virtuelle grâce à Parallels, VMware, Virtual Box et d'autres mécanismes. Beaucoup ont dit qu'Apple fabrique les meilleurs PC Windows en fait ! Cet avantage de compatibilité pourrait disparaître avec un nouveau CPU. En tant que développeur d'applications, le portage d'applications sur une nouvelle puce pourrait être un vrai casse-tête. L'App Store d'Apple pourrait faciliter le processus, tout comme les utilisateurs peuvent rechercher des applications iPad par rapport à l'iPhone. Apple pourrait avoir un filtre pour les applications ARM par rapport aux applications Intel. Apple ne voudra peut-être pas s'aliéner Intel, qui est un partenaire avec une technologie comme Thunderbolt . Le fait d'atteler le wagon d'Apple à un seul processeur limite également leurs options, si la puce ARM ne peut pas suivre Intel à l'avenir.

En fin de compte, les options peuvent être exactement ce qu'il faut. En testant des Macs basés sur l'ARM, Apple maintient ses options sur la table. Elle garantit qu'Intel doit continuer à livrer et offre à Tim Cook une flexibilité pour l'avenir. Intel pourrait peut-être être réservé aux iMacs de bureau et aux appareils Mac Pro, mais les futurs MacBook Airs pourraient être basés sur l'ARM. Comme Apple contrôle l'App Store de Mac OS, il serait plus facile de restreindre un tel MacBook Pro pour qu'il ne puisse exécuter que les applications de ce magasin, comme c'est le cas pour Surface Pro et Surface RT de Microsoft. Peut-être que l'appareil testé sera en fin de compte un iPad Pro, avec un clavier à clapet et un écran tactile ?

On ne peut pas accorder trop de crédit à ces rumeurs. Lorsque je travaillais chez Sun Microsystems dans les années 1980 et 1990, nous avons construit de nombreux prototypes pour tester des concepts et beaucoup sont allés assez loin, mais n'ont jamais été commercialisés. Il est bon de voir Apple expérimenter et, en effet, la vraie surprise serait qu'ils n'aient pas un tel projet de skunkworks !

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *