Apple va cesser de diffuser des publicités en juillet

Lorsqu’Apple a proposé iAd comme alternative à AdMob et aux nombreuses plates-formes publicitaires mobiles concurrentes, j’ai été heureux de l’intégrer dans mes applications. Non seulement Apple a facilité l’ajout de quelques lignes de code à une application iOS, mais elle a aussi créé une plate-forme publicitaire supérieure. Au lieu de publicités qui interrompaient l’expérience de l’utilisateur, iAd permettait des publicités interactives, presque comme des mini-applications, qui vous permettaient de revenir à l’application d’origine, là où vous vous étiez arrêté.

En rapport :Tout ce que nous nous attendons à voir au WWDC en juin

Maîtrisez votre iPhone en une minute par jour :

Inscrivez-vous à la newsletter « Tip of the Day » de iphonologie et nous vous enverrons chaque jour un conseil pour gagner du temps et tirer le meilleur parti de votre iPhone ou iPad.

Un autre avantage de l’iAd a été l’intégration dans les rapports. Le même site web utilisé pour suivre les ventes d’applications était lié aux rapports sur les annonces.Un chèque de dépôt direct d’Apple incluait les revenus des applications payantes, les achats In-App et la publicité iAd. Avec les plateformes publicitaires tierces, il s’agissait d’un autre contrôle et d’un autre site à surveiller.

Apple a informé les développeurs il y a quelques mois que l’iAd allait disparaître. En fait, sa formulation était ambiguë et beaucoup pensaient qu’elle signifiait simplement que les développeurs ne pouvaient plus utiliser l’iAd pour promouvoir leurs propres applications. Mais il est clair qu’en juillet prochain, iAd ne sera plus . C’est dommage qu’Apple n’ait pas été en mesure de le faire. Google gagne sa vie en vendant des annonces, il était donc difficile pour une entreprise d’électronique grand public de faire face à la concurrence. Apple a essayé, par le biais d’acquisitions, mais n’a pas réussi à générer suffisamment d’affaires pour continuer.

Pour les développeurs, cela signifie qu’ils doivent se tourner vers les concurrents d’Apple, comme Google. J’ai intégré l’AdMob de Google dans mes applications et cela a été assez facile. Je ne fais pas fortune, mais au moins mes annonces sont satisfaisantes à 100 %, contrairement aux tarifs d’Apple qui sont deux fois moins élevés. Cela signifie que lorsque je demande qu’une annonce soit diffusée, elle le sera toujours ; mais Apple n’a pas toujours eu l’annonce d’un client payant à diffuser. Maintenant que je suis « dans » le système Google, peut-être que cela me donnera plus de chances de travailler sur des applications Android ? Quoi qu’il en soit, c’est une perte pour Apple et une victoire pour Google. Cela signifie également que les utilisateurs finaux pourraient malheureusement voir plus d’annonces, et que ces annonces seront moins interactives qu’elles ne l’étaient avec l’iAd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *