Apple condamné à une amende de 10 millions d'euros pour utilisation commerciale des données clients

Conformément aux directives de l'autorité italienne sur les concurrents, la société n'a pas informé de manière appropriée les individus lorsqu'elle a utilisé leurs informations à des fins industrielles.

logo agcm

L'autorité italienne de la concurrence a décidé qu'Apple devait payer 10 millions d'euros (environ 8,5 millions de yens) d'amende pour avoir cessé de fonctionner correctement afin d'informer les clients lorsqu'elle utilisait leurs données à des fins commerciales.

Cela peut sembler peu pour une entreprise de la dimension d'Apple, mais l'Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (AGCM) a précisé qu'il s'agissait du maximum autorisé par la législation actuelle.

L'AGCM a également infligé exactement la même sanction à Google, qui a affirmé qu'elle n'était pas d'accord avec la décision et qu'elle ferait certainement appel, rapporte The Verge. Apple n'a pas encore discuté de la question.

Lire aussi :  Les mannequins iPhone 13 dévoilent un nouveau design

"L'Autorité a constaté que Google et Apple ont cessé de travailler pour donner des détails clairs et immédiats sur la collecte ainsi que pour utiliser les informations des clients à des fins commerciales", a déclaré l'AGCM dans un communiqué.

"Apple, à la fois lors de la création de l'identifiant Apple et également lors de l'accès aux Apple Stores (App Store, iTunes Store ainsi que Apple Books), ne fournit pas rapidement et clairement à l'utilisateur tout type de détails concernant la collecte et l'utilisation de leurs informations pour les fonctions industrielles, en soulignant seulement que la collecte d'informations est nécessaire pour améliorer l'expérience du consommateur ainsi que l'utilisation des services.

Lire aussi :  Événement iPhone 13 le 14 septembre, selon un analyste

"L'activité publicitaire est basée sur une méthode d'obtention d'autorisation pour l'utilisation des informations de l'individu à des fins commerciales sans offrir au client la possibilité d'une option préalable et de partage sur le partage de ses données."

C'est la deuxième grande entreprise italienne qu'Apple connaît en l'espace d'une semaine : Apple et Amazon ont déjà été condamnés à une amende de 134,5 millions d'euros et de 68,7 millions d'euros respectivement pour prétendue fixation des prix, ou "participation anticoncurrentielle". Les deux sociétés ont affirmé qu'elles feraient appel.

Click to rate this post!
[Total: Average: ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *