Apple autorise les paiements d'applications alternatifs aux Pays-Bas

La modification ne concerne que les applications de rencontres, et également uniquement aux Pays-Bas. Pourtant, c'est un autre coup porté au contrôle d'Apple sur l'App Store.

Vendredi soir, Apple a annoncé qu'il permettrait aux développeurs d'applications de rencontres iOS aux Pays-Bas de facturer les utilisateurs via leurs propres systèmes de paiement ou ceux de tiers, au lieu de les obliger à utiliser le sien. Il s'agit de se conformer aux récents jugements des autorités néerlandaises, rapporte 9to5Mac.

Indépendamment de la mise en œuvre de l'ajustement, Apple continue de faire appel de la décision, affirmant qu'elle n'est pas dans le meilleur intérêt des gens.

Lire aussi :  HomePod avec rumeurs d'écran et date de sortie

En utilisant des systèmes de règlement alternatifs, les développeurs pourraient souhaiter laisser les bénéfices de 15% ou 30% réduits par Apple. La firme a néanmoins précisé qu'elle facturerait toujours une indemnité pour les remboursements effectués en dehors des réseaux officiels. Nous ne comprenons pas encore combien cela coûtera certainement.

Les concepteurs qui souhaitent établir des paiements non Apple devront certainement demander soit de nouveaux droits, des enregistrements 9to5Mac : soit le droit de lien externe StoreKit (s'ils souhaitent inclure un lien Web vers un système de remboursement extérieur sur Internet), soit le droit d'achat externe StoreKit. Droit (s'ils souhaitent intégrer le système de règlement dans l'application elle-même).

Lire aussi :  Quel est l'intérêt d'ajouter mmWave à l'iPhone 13 ?

De plus, les développeurs qui commercialisent leurs applications dans plus d'un pays devront développer et également conserver un binaire séparé (avec les droits ci-dessus) pour les Pays-Bas, ce qui peut confirmer un effet dissuasif.

Malgré les défis à la participation, et bien que pour l'instant cela n'utilise que des applications de rencontres aux Pays-Bas, c'est toujours une grande action. Pendant plus de 13 ans après la création de l'App Store, Apple a demandé aux développeurs d'utiliser ses propres méthodes de remboursement. Pourtant, la semaine dernière, la société a ouvert des systèmes de troisième paiement en Corée du Sud, et les concurrents apprécieront vivement de voir si ces deux premiers abandons ouvrent les moyens d'un assouplissement plus large des règles de l'App Store.

Lire aussi :  Le gouvernement britannique achète 11000 iPhone SE
Click to rate this post!
[Total: Average: ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *