Les développeurs condamnent les règles de navigateur "profondément anticoncurrentielles" d'Apple

L'organisation Open Web Advocacy conseille à Apple d'autoriser les moteurs de navigateur Internet iPhone en plus de WebKit.

application de navigateur par défaut ios

Apple autorise les autres navigateurs Internet sur iOS - cela vous permet même d'en faire la valeur par défaut sur votre iPhone Apple - mais ils ne bénéficient en rien de la même liberté que celle accordée aux navigateurs sur d'autres plates-formes. Les versions iPhone de Chrome, Firefox, Opera, etc. doivent être basées sur le moteur WebKit d'Apple, tandis que les versions sur Android, Windows, Mac et Linux utilisent diverses autres options telles que Blink et Gecko.

C'est un problème, selon une équipe de designers. Ils ont en effet créé l'organisation Open Web Advocacy (OWA), dont le but est d'inciter Apple à ouvrir l'iphone pour s'assurer que les développeurs puissent utiliser des moteurs de navigation en plus de WebKit.

Apple a déclaré depuis de nombreuses années qu'il fallait utiliser WebKit pour des raisons de sécurité ainsi que de performances. Ainsi que la protection : si l'entreprise autorise divers autres moteurs, elle ne peut plus s'occuper des défauts, laissant les programmeurs de navigateur eux-mêmes. Divers autres moteurs pourraient également être beaucoup plus gourmands en énergie et donc dégrader la durée de vie de la batterie des iPhones, affirme Apple.

Mais OWA informe The Register que le problème avec le verrouillage WebKit d'Apple est qu'Apple a en fait ralenti sa croissance, car WebKit (selon eux) manque de nombreuses exigences Internet modernes et la propre équipe WebKit/Safari d'Apple est en fait devenue sous-financée. OWA fait également valoir que les navigateurs Internet iOS tiers limités dans cette méthode présentent plusieurs inconvénients par rapport à Safari, tels que l'impossibilité d'utiliser Apple Pay ainsi que les restrictions du mode plein écran.

Le groupe va certainement maintenant composer un problème avec la Competitions and Markets Authority du Royaume-Uni, souhaitant persuader l'autorité d'exhorter Apple à accéder à sa demande.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *