Tim Cook : Apple préfère échouer en interne

Le PDG d'Apple s'exprime au salon européen des startups VivaTech lors d'une réunion d'une demi-heure sur COVID, la défense de l'information et l'échec.

Tim Cook chef

VivaTech est un salon européen incontournable des startups qui se déroule à Paris. De nombreux invités célèbres y participent et cette année, Tim Cook a également été invité à une réunion par vidéoconférence.

La rencontre, avec le PDG de la publication parisienne Brut Guillaume Lacroix, est disponible sur YouTube (voir la vidéo ancrée en anglais ci-dessous).

Les sujets variaient de la défense des données, des suggestions de start-ups, du COVID et aussi du cadre.

Comme prévu, Cook n'a pas souhaité parler de produits flambant neufs tels que la voiture Apple, mais il a fait des commentaires intrigants sur le fait que tout ce qu'Apple établit ne deviendra certainement pas un produit.

Cook a expliqué qu'Apple développe des produits, mais choisit fréquemment de ne pas les lancer sur le marché plus tard. Il a recommandé que vous n'ayez pas l'intention d'inclure vos clients, il vaut mieux échouer en interne.

COVID

Tout au long de la pandémie, Apple avait l'intention de faire quelque chose pour aider et a donc commencé à développer des masques et des protecteurs faciaux, traitant également avec Google pour développer la base des applications de surveillance. Même maintenant, Apple travaille avec l'organisation RED pour distribuer des injections en Afrique.

Selon Cook, la pandémie a montré à quel point l'humanité est durable et a tiré le meilleur parti des individus. Cook a nié que la pandémie ait créé une "génération perdue", déclarant qu'il a en fait rencontré de nombreux jeunes engagés qui travaillent pour résoudre les problèmes de la culture.

Confidentialité des données personnelles

Apple s'est en fait consacré à la défense des données car il a été créé il y a 45 ans. Tim Cook a salué la réglementation de l'utilisation des informations par le RGPD en Europe. La législation est exemplaire et devrait être utilisée dans le monde entier, a-t-il déclaré.

Chef, néanmoins, pense peu aux autres réglementations prévues telles que la loi sur les marchés numériques, qui devrait forcer Apple à autoriser les magasins d'applications tiers. Chef prétend que cela mettrait en péril la protection et la stabilité de l'iPhone. Ceci est démontré par le fait qu'Android est beaucoup plus tourmenté par les logiciels malveillants que l'iPhone. L'App Store, en examinant chaque application, a la capacité de fournir une garantie que beaucoup moins de logiciels malveillants disparaîtront.

Défense de l'environnement

La modification du climat n'est qu'un des sujets les plus importants du siècle, c'est pourquoi beaucoup d'énergie est consacrée à la recherche de services. Apple est en fait "neutre en carbone" depuis plusieurs années, mais de plus en plus de distributeurs Apple se consacrent également à la neutralité environnementale dans la production - et Apple souhaite y parvenir d'ici 2030.

Un objectif supplémentaire est la réutilisation : Apple se concentre fortement sur la récupération des ressources des anciens appareils.

Impôts

Apple s'est également entretenu avec le sujet de l'impôt sur les sociétés, puisqu'Apple paie relativement peu d'impôts en Europe, comme vous le savez. Selon Cook, cependant, Apple paie constamment sa part raisonnable : au total, 23 % des obligations fiscales sont payées chaque année par le groupe, une exigence pour les entreprises de l'OCDE (Organisation de coopération économique et aussi Développement/Organisation). Néanmoins, ces prélèvements sont principalement perçus aux États-Unis.

Voici la vidéo de la rencontre :

Cet article a été initialement publié sur Macwelt. Traduction de Karen Haslam.

Le PDG d'Apple s'exprime au salon européen des startups VivaTech lors d'une réunion d'une demi-heure sur le COVID, la sécurité des données et aussi l'échec. Comme prévu, Cook n'a pas voulu parler de nouveaux produits tels que la voiture Apple, mais il a fait des remarques fascinantes sur le fait que tout ce qu'Apple établit ne deviendra pas un produit. Apple est "neutre en carbone" depuis des années, mais de plus en plus de distributeurs Apple se consacrent également à la neutralité environnementale dans la fabrication - et Apple espère vraiment y parvenir d'ici 2030. Apple a également été interrogé au sujet de l'impôt sur les sociétés, étant donné que Apple paie relativement peu d'impôts en Europe, comme vous le savez. Selon Cook, cependant, Apple paie constamment sa part raisonnable : un montant total de 23 % des obligations fiscales est payé chaque année par l'équipe, une norme pour les entreprises de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques/Organisation).

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *