Personnalisez automatiquement Mac OS X avec un script Bash : 27 Commandes d’écriture par défaut, .alias personnalisés, .bash_profile, etc.

Si vous êtes un utilisateur avancé et que vous installez un nouveau Mac, vous personnalisez probablement le système d’exploitation avec une tonne de commandes d’écriture par défaut et d’ajustements d’alias. Vous pouvez soit entrer ces données manuellement, soit utiliser un outil simple comme LionTweaks, soit consulter ce nouveau grand script de GitHub appelé .osx .

Note : ceci s’adresse évidemment aux utilisateurs plus avancés qui sont à l’aise avec la ligne de commande et comprennent les changements qu’ils apportent. Lisez l’article complet pour voir si ces ajustements vous conviennent. Si tout ceci vous semble confus, vous ne devriez probablement pas faire ces changements ou du moins utiliser cette méthode, et l’utilitaire LionTweaks mentionné ci-dessus pourrait être plus adapté. Procédez à vos propres risques.

Option 1) La suite complète : personnalisation de .bash_profile, .bash_prompt, .alias, git, et Mac OS X avec des écritures par défaut

Si vous voulez faire une tonne d’ajustements aux paramètres .bash_profile, .alias, .gitconfig, et toutes les commandes d’écriture par défaut ci-dessous, vous pouvez utiliser cette commande git dans le Terminal pour tout faire. Avant de vous lancer, il serait bon de reviser les fichiers vous-même pour vous assurer que les changements sont bien ceux que vous souhaitez.

git clone https://github.com/mathiasbynens/dotfiles.git && cd dotfiles && ./bootstrap.sh

Le fichier .aliases est assez utile, mais il contient certaines commandes comme ngrep qui ne sont pas préinstallées par défaut, vous aurez donc besoin d’un homebrew ou autre pour les installer.

Option 2) Les modifications par défaut sont écrites uniquement sous Mac OS X

Si vous n’êtes pas intéressé par tous les ajustements du terminal et les alias, vous pouvez aussi simplement obtenir le fichier .osx à partir de ce lien

Dans les deux cas, une fois que git est terminé ou que vous avez récupéré le fichier .osx vous-même, vous pouvez exécuter le script avec :

./.osx

Cela activera toutes les commandes énumérées ci-dessous en même temps. Nous avons déjà abordé presque toutes ces commandes, mais le fait de les avoir dans un endroit centralisé et de pouvoir les écrire facilement à partir d’un script de bash est très utile lorsque vous installez un nouveau Mac.

Option 3 : Personnalisation sélective d’OS X en saisissant vous-même les commandes d’écriture par défaut

Voici la liste complète des commandes d’écriture par défaut qui sont contenues dans le fichier .osx. Passez-les en revue avant de lancer le script ou choisissez simplement celles que vous voulez utiliser en les plaçant dans le Terminal :

# Activer l’accès complet au clavier pour tous les contrôles (par exemple, activer la tabulation dans les dialogues modaux)

les valeurs par défaut écrivent NSGlobalDomain AppleKeyboardUIMode -int 3

# Activer le dock 2D

defaults write com.apple.dock no-glass -bool true

# Désactiver la transparence de la barre de menu

écriture par défaut -g AppleEnableMenuBarTransparency -bool false

# Développer le panneau de sauvegarde par défaut

default write -g NSNavPanelExpandedStateForSaveMode -bool true

# Développer le panneau d’impression par défaut

default write -g PMPrintingExpandedStateForPrint -bool true

# Désactiver l’ombre dans les captures d’écran

defaults write com.apple.screencapture disable-shadow -bool true

# Activer l’effet de survol de la surbrillance pour la vue grille d’une pile (Dock)

defaults write com.apple.dock mouse-over-hilte-stack -bool true

# Activer le chargement à ressort pour tous les éléments du Dock

default write enable-spring-load-actions-on-allitems -bool true

# Désactiver le maintien des touches en faveur de la répétition des touches

default write -g ApplePressAndHoldEnabled -bool false

# Désactiver la correction automatique

par défaut écrire NSGlobalDomain NSAutomaticSpellingCorrectionEnabled -bool false

# Désactiver les animations de fenêtres

par défaut écrire NSGlobalDomain NSAutomaticWindowAnimationsEnabled -bool false

# Désactiver la vérification de l’image disque

defaults write com.apple.frameworks.diskimages skip-verify -bool true

defaults write com.apple.frameworks.diskimages skip-verify-locked -bool true

defaults write com.apple.frameworks.diskimages skip-verify-remote -bool true

# Ouvre automatiquement une nouvelle fenêtre du Finder lorsqu’un volume est monté

defaults write com.apple.frameworks.diskimages auto-open-ro-root -bool true

defaults write com.apple.frameworks.diskimages auto-open-rw-root -bool true

# Éviter de créer des fichiers .DS_Store sur les volumes du réseau

defaults write com.apple.desktopservices DSDontWriteNetworkStores -bool true

# Désactiver le cache des vignettes de Safari pour l’historique et les sites principaux

default write com.apple.Safari DebugSnapshotsUpdatePolicy -int 2

# Activer le menu de débogage de Safari

defaults write com.apple.Safari IncludeDebugMenu -bool true

# Supprimer les icônes inutiles de la barre de signets de Safari

les valeurs par défaut écrivent com.apple.Safari ProxiesInBookmarksBar « () »

# Désactiver les animations d’envoi et de réponse dans Mail.app

defaults write com.apple.Mail DisableReplyAnimations -bool true

defaults write com.apple.Mail DisableSendAnimations -bool true

# Désactiver la reprise à l’échelle du système

par défaut écrire NSGlobalDomain NSQuitAlwaysKeepsWindows -bool false

# Activer le mode de développement Dashboard (permet de garder les widgets sur le bureau)

defaults write com.apple.dashboard devmode -bool true

# Reset Launchpad

rm ~/Bibliothèque/Application\ Support/Dock/*.db

# Afficher le dossier ~/Library

chflags nohidden ~/Bibliothèque

# Désactiver les sauvegardes locales de Time Machine

sudo tmutil disablelocal

# Tuer les demandes affectées

pour app dans Safari Finder Dock Mail ; faire killall « $app » ; fait

# Correction de l’ancien bogue UTF-8 dans QuickLook (http://mths.be/bbo)

echo « 0x08000100:0″> ~/.CFUserTextEncoding

Si vous effectuez des modifications manuelles, nombre d’entre elles nécessiteront de relancer le Finder, le Dock ou d’autres applications avant d’être activées. Cela se fait généralement par le biais du script avec l’avant-dernière commande (« Kill affected applications »), mais avec autant de modifications, il peut être plus facile de simplement redémarrer votre Mac pour s’assurer que tout fonctionne correctement.

Merci à Brian de nous avoir envoyé ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *