Créer facilement des prototypes fonctionnels d’applications iPhone et iOS

Prototypes est une nouvelle application Mac qui permet à quiconque de créer rapidement des prototypes d’applications iOS fonctionnelles et de les partager avec d’autres personnes, sans avoir besoin de coder.

Les prototypes peuvent être créés à partir de n’importe quel logiciel Photoshop, Illustrator, Fireworks, PSD, JPG ou de n’importe quel fichier image. Il suffit de faire glisser quelques images dans l’application, de définir les points chauds (emplacements des touches), de configurer certaines transitions et de prévisualiser ou de publier rapidement un prototype. Ces prototypes tactiles fonctionneront directement depuis Safari sur un iPhone, un iPod touch ou un iPad, ce qui permettra de tester très facilement une interface iOS fonctionnelle.

Vous pouvez acheter des prototypes sur l’App Store Mac pour 39,99 $ (lien App Store)

Dans quelle mesure ces prototypes publiés fonctionnent-ils bien ? Les développeurs fournissent un exemple de prototype fonctionnel qui a été exporté de l’application, voici comment vous pouvez l’essayer vous-même :

  • Allez à http://ptyp.es à partir d’un appareil iOS
  • Suivez les instructions à l’écran pour ajouter l’URL prototype à votre écran d’accueil iOS
  • Entrez le code PIN : 1467 5639

Vous allez maintenant vous retrouver dans une application fictive « Garden Snap » sur iPhone, touchez des éléments et vous obtiendrez un nouvel écran qui vous montrera les fonctionnalités comme vous vous y attendez. Certains éléments ne semblent pas fonctionner, comme le défilement de listes, mais n’oubliez pas qu’il s’agit d’une maquette UI/UX visualisée dans Safari, et non d’une application iOS fonctionnelle à part entière.

Combinez les prototypes avec certains des fichiers PSD des éléments d’interface graphique de l’iPad et de l’iPhone et vous devriez pouvoir réaliser rapidement des travaux étoffant certaines de vos idées d’applications, ce qui pourrait même vous aider à réduire les coûts globaux de développement d’applications. Ce n’est pas une mauvaise affaire, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *