Configuration du Mac : Un studio d’enregistrement professionnel à domicile

Note de l’éditeur : Après une interruption involontaire, les configurations des Macs vedettes sont de retour ! Nous avons quelques semaines de retard, mais ne vous inquiétez pas, nous allons les rattraper ! Et oui, vous devriez absolument continuer à nous envoyer des photos et des détails de votre station de travail… Bon, assez de bavardage, allons-y…

Cette semaine, nous avons présenté l’installation du Mac dans le superbe studio d’enregistrement de Steve Steele , un compositeur de films, musicien et leader d’un groupe professionnel, avec du matériel Apple et beaucoup d’équipements musicaux. Ce n’est pas un studio d’enregistrement ordinaire, mais on y trouve du matériel et des équipements musicaux de meilleure qualité que dans de nombreux studios professionnels, alors plongeons et apprenons un peu plus sur la configuration de ce Mac :

À quoi sert votre équipement Apple ?

La musique de film. Maquettes d’orchestration MIDI. Suivi, ingénierie et production d’instruments de musique. Montage vidéo, principalement pour la chaîne YouTube. Développement web. Consultant informatique Macintosh à temps partiel.

Quel matériel est inclus dans votre installation Apple ?

Ma gamme actuelle de produits Apple comprend le matériel suivant :

Mac Pro (2009) avec micrologiciel 5,1 mis à jour. Les processeurs Nehalem 2 x 2,26GHz ont été échangés contre des Westmere X5690s à double cœur hexagonal, pour un total de 12 cœurs fonctionnant à 3,46GHz. Les autres spécifications comprennent 64 Go de RAM OWC. Une carte OWC 480 Go de carte SSD Accelsior PCIe . Une carte Sonnet Tempo SSD Pro Plus 6Gb/s eSATA / SATA PCIe avec deux SSD de 2,5″. Une carte Sonnet Allegro Pro USB 3.0 PCIe. (3) des SSD internes OWC Mercury Extreme SATA, un disque dur Time Machine Drive Toshiba de 3 To et un lecteur optique BlueRay. Ce MacPro est mon Vienna Ensemble Pro 5 slave MacPro. Tous les SSD contiennent des échantillons d’orchestre. Aucune autre application tierce n’est installée. Un boîtier OWC eSATA à double disque dur avec deux disques durs de 3 To pour les sauvegardes Carbon Copy Cloner.

Mac Pro 3,1 (2008) 2 x 3GHz Xeon 8-core . 32 Go de RAM. Samsung 840EVO 500GB SSD de démarrage. (2) Samsung 250GB 830 SSDs en RAID 0 pour les échantillons audio d’orchestre (installé dans la baie optique inférieure). (2) Samsung 250GB 840 SSD en RAID 0 pour les échantillons d’orchestre. Un disque Toshiba HHD de 3 To pour le lecteur Time Machine. Une carte OWC eSATA. Un boîtier OWC eSATA à double disque dur avec deux disques durs de 3TB pour les sauvegardes de Carbon Copy Cloner. Digital Performer, Sibelius, FCPX et Photoshop sont les principales applications, mais ce MacPro fait aussi office d’ordinateur Internet et héberge également le MacPro esclave de l’Ensemble de Vienne.

(Notez qu’il y a un troisième MacPro que vous pouvez à peine voir sur la photo que je viens d’acheter et que je compte intégrer dans ma ferme Mac Pro, mais il n’est pas répertorié ici).

iPad Mini avec affichage Retina avec 128 de stockage. Adaptateur Lightning to USB pour clavier MIDI.

iPhone 6 Plus pour la capture de vidéos et de photos pour le montage vidéo sur le MacPro FCPX.

Apple TV 2 en utilisant AirPlay pour faire une démonstration des bandes originales de films terminés sur mon home cinéma.

Le reste de mon studio n’est pas équipé de matériel audio Apple pro.

(cliquer pour agrandir)

Pourquoi avez-vous choisi cette configuration particulière du Mac ?

Tout a commencé avec mon obsession pour tout ce qui concerne Mac et mon diplôme de musique. J’ai choisi le MacPros Xeon, qui compte un nombre élevé de cœurs, parce que mes trois principales applications (Digital Performer 9, Vienna Ensemble Pro 5 et Kontakt 5) tirent pleinement parti du multitraitement et, compte tenu des exigences imposées aux ordinateurs dans les systèmes de notation de films par orchestration MIDI, chaque cœur de processeur et chaque thread est nécessaire, tout comme une très grande quantité de mémoire (48 à 64 Go par machine est généralement le minimum souhaité et ce besoin ne cesse de croître).

Quelles sont les applications que vous utilisez le plus souvent ? De quelles applications ne pourriez-vous pas vous passer ? Avez-vous une application préférée pour Mac ou pour iOS ?

Pour OS X, mon application préférée est Digital Performer . Impossible de vivre sans Terminal et Activity Monitor. Mais j’ai aussi beaucoup besoin de Vienna Ensemble Pro, MIR, Kontakt, DSP-Quatro, iZotope RX Advanced, Sibelius, Screenflow, FCPX, Motion et d’une quantité obscène d’instruments virtuels, de bibliothèques d’échantillons et de plugins.

Pour iOS, mon application préférée est GuitarToolKit en raison de sa conception sans faille, mais j’utilise aussi de nombreuses applications dans mon flux de travail quotidien, notamment AmpKit, DP Control, V-Control, Garageband, Alchemy, iProphet, iRealPro, ProCam 2 et XL, Pages, Numbers, Evernote, Fing et Youtube Studio.

Vous avez des conseils Apple ou des astuces de productivité à partager avec les lecteurs d’iphonologie ?

Tous les utilisateurs de Mac devraient passer un certain temps à se familiariser avec les gestes, les espaces de bureau multiples, la mémorisation des frappes de touches et le Terminal et le Moniteur d’activité (gardez le Terminal et le Moniteur d’activité ouverts en permanence dans un espace de bureau séparé, puis utilisez la touche de contrôle flèche droite ou flèche gauche, ou faites un geste rapide sur le pavé tactile magique ou la souris magique pour visualiser facilement ce bureau). Les utilisateurs d’iMac, de MacPro et de Mac Mini doivent posséder un Magic Trackpad et, si cela ne gêne pas leur travail, une Magic Mouse pour les seules capacités du geste (attention à la latence avec la Magic Mouse en cas de forte charge d’OS X).

Pour les utilisateurs qui ont des fichiers extrêmement volumineux, ou un tas de fichiers qui sont proches de remplir la mémoire vive (cela m’arrive avec mon modèle d’orchestre malgré les 64 Go de mémoire vive), n’hésitez pas à utiliser la commande « sudo purge » du Terminal, pour vider le cache mémoire et empêcher le système d’exploitation de déplacer les données compressées sur le disque. Bien qu’OS X gère très bien la mémoire par lui-même, les utilisateurs qui dépassent constamment 80 % de la mémoire physique avec seulement une ou deux applications devraient prendre l’habitude de gérer eux-mêmes la mémoire. De plus, mémorisez les commandes du terminal qui sont applicables à votre flux de travail. Si un utilisateur combine la puissance du terminal, l’efficacité de l’utilisation des gestes, des touches et des espaces de travail, et garde un œil sur la mémoire via le moniteur d’activité, son flux de travail augmentera de façon exponentielle ! J’utilise également une Apple TV pour améliorer mon flux de travail et améliorer l’écosystème Apple dans son ensemble.

Et enfin, consultez OS X Daily pour obtenir de superbes conseils sur les terminaux et le flux de travail !

Envoyez-nous vos configurations Mac ! Cliquez ici pour commencer, il vous suffit de répondre à quelques questions sur le matériel et son utilisation, et de nous l’envoyer avec plusieurs photos de haute qualité. Si vous n’êtes pas encore prêt à partager votre propre configuration, profitez plutôt de la navigation dans les stations de travail précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *