Arrêtez le rafraîchissement automatique des pages Web de Safari dans Mac OS X Lion

Un nouvel ajout à Safari 5.1 dans Mac OS X 10.7 est que les pages web se rafraîchissent automatiquement si elles sont laissées inactives pendant un certain temps. Cette fonction peut sembler inutile et même ennuyeuse, mais il n’y a pas d’option de préférence claire pour désactiver le rechargement des pages. Heureusement, Stormcloud (via DaringFireball ) nous montre comment mettre fin à ce fâcheux comportement dans Safari 5.1. Voici la marche à suivre pour le désactiver :

  • Quittez Safari, puis lancez le terminal (situé dans /Applications/Utilitaires/) et entrez la commande suivante
  • par défaut écrivez com.apple.Safari IncludeInternalDebugMenu 1

  • Relancez Safari et vous verrez apparaître un menu « Debug » à l’extrême droite, à côté de « Help » (oui, c’est différent du menu Develop)
  • Faites défiler le nouveau menu Debug jusqu’à ce que vous voyiez « Use Multi-process Windows » et sélectionnez-le de manière à ce qu’il soit décoché
  • Ouvrez une nouvelle fenêtre Safari et si vous voyez un [SP] à côté du titre de la page web, vous êtes maintenant en mode processus unique, ce qui empêche le rafraîchissement automatique des pages web

Si vous vous demandez pourquoi la modification de certains paramètres appelés « fenêtres multiprocessus » entraîne le rechargement automatique des pages web, Stormcloud fournit une bonne description de cette fonctionnalité et de son fonctionnement :

Qu’est-ce qu’une « fenêtre multiprocessus » ?

L’une des nouvelles fonctionnalités de Safari 5.1 est une nouvelle version majeure du moteur sous-jacent – WebKit2. Dans la nouvelle architecture de processus de WebKit2, Safari se compose de deux processus distincts – le « processus UI » (l’application Safari elle-même, y compris la barre d’adresse, la barre d’outils, la barre de signets, les menus, etc.), et le « processus web » (un processus indépendant qui charge et affiche des pages web réelles).
Outre d’autres objectifs, il s’agit de fournir une certaine protection en cas d’accident. Bien qu’elle empêche l’application Safari de planter (du moins à ce que j’ai pu voir), elle ne vous protège pas contre la perte de ce que vous avez tapé dans les champs de texte des pages web. Tout le contenu web est géré par un seul processus web, donc si une page fonctionne mal et provoque un plantage du processus web, tous les onglets ouverts seront rechargés et tout ce que vous avez tapé dans ces pages sera perdu. En outre, tout téléchargement en cours sera également interrompu ; vous pourrez peut-être reprendre certains téléchargements, mais beaucoup devront être recommencés. Cela peut être très frustrant lorsque vous téléchargez des fichiers volumineux.

Pour cette raison, les avantages de la nouvelle architecture multi-processus sont quelque peu douteux, du moins jusqu’à ce qu’Apple parvienne à résoudre le problème du rechargement spontané des onglets (en supposant qu’il soit même possible d’empêcher ce comportement sans avoir à reconcevoir l’architecture globale de WebKit).

En gros, c’est une fonction bien intentionnée, mais elle cause aussi quelques maux de tête aux utilisateurs. Dans certains cas, Safari occupe beaucoup plus de mémoire qu’il ne le devrait, et peut même ralentir l’application. Il est probable que tout cela sera corrigé dans une mise à jour du logiciel.

La grande mise en garde concernant l’exécution de Safari 5.1 en mode monoprocessus : de nombreux plugins et extensions ne fonctionnent pas, notamment (et c’est ennuyeux) les bloqueurs de publicité, ClickToFlash et 1mot de passe. Vous devrez décider si ce compromis en vaut la peine, ou vous pouvez toujours utiliser Chrome ou Firefox.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *